Accueil
 
 
 
 

Cuba toujours les yeux rivés sur l’avenir

Que n’a-t-on entendu ou lu ces derniers jours suite à la disparition de celui qui fut le symbole de la Révolution cubaine face à l’impérialisme américain. Mais que n’a-t-on vu aussi en face les hommages qui lui ont été rendus, notamment par le peuple cubain, par centaines de milliers ces derniers jours. Un sacré pied de nez de la part d’un peuple soi-disant opprimé!

En fait, qui sont les oppresseurs, si ce n’est un État américain par le blocus imposé touchant toute la société cubaine sur les domaines de santé, éducation, culture..., mais également sa politique financière par rapport à ceux qui souhaitent avoir des relations avec Cuba. C’est exactement ce qui s’est passé avec BNP Paribas sanctionné d’une forte amende par les États-Unis pour avoir eu des relations avec Cuba. Sans parler des plus de 6000 interventions dans tous les domaines dirigées par les États-Unis contre le régime cubain pour le déstabiliser, voire directement contre Fidel Castro pour le supprimer.

Alors que Cuba a toujours l’ambition d’échanger sur tout, dans le respect de chacun de choisir son système politique, le gouvernement américain, lui, conditionne l’ouverture du dialogue par un changement de régime à Cuba.

Toujours debout, Cuba reste résolument tourné vers l’avenir. Et les défis à relever ne sont pas les moindres: Recherche d’introduire des mécanismes pour développer des coopérations multiformes à l’international. L’essor encouragé de l’initiative privée et coopérative, le recours progressif au crédit bancaire, l’unification de la monnaie et l’appel aux investissements étrangers font partie des panoplies possibles pour répondre aux immenses besoins qui sont les leurs d’un essor de l’emploi dans le secteur non étatique, d’un progrès important de la productivité globale et d’une maîtrise des nouvelles technologies informationnelles, sans élitisme, ni exclusion.

Mais cette évolution pose la question immédiate lancinante de la maîtrise publique et sociale pour empêcher le pillage, pour contenir les dominations, prévenir les dérapages de toute sorte, en favorisant l’intervention populaire et la démocratie.

Il y a dans cette expérience la démonstration que l’on ne saurait confondre marché et capitalisme. La volonté de rester fidèle à l’esprit du socialisme tout en cherchant à rendre ce dernier plus efficace est un message d’espoir et de courage, en même temps qu’une expérience dont le monde entier peut se référer pour se transformer lui-même.

Le PCF mesure l’enjeu fondamental des coopérations internationales, la révolution technologique informationnelle tendant à faire disparaître les cloisonnements séculaires entre les pays et la question cruciale des biens communs de l’humanité.

Le champ ouvert pour des luttes convergentes et communes est considérable; c’est ce qui l’amène à travailler avec le PC cubain à l’organisation d’un séminaire bilatéral, qui se tiendra ces 9 et 10 décembre place du Colonel-Fabien. Séminaire d’échanges, d’analyses dans une volonté d’approfondissement d’axes communs, dans le cadre des relations nécessaires entre la France, mais aussi de l’UE et Cuba, pour des accords mutuellement avantageux et la levée immédiate du blocus.

Plusieurs questions traverseront les échanges telles que: la crise du capitalisme financiarisé et les défis d’un nouveau mode de développement et l’Amérique latine, l’Europe et les transformations nécessaires de la mondialisation.

Ce sera l’occasion, dans une partie publique de ce séminaire, vendredi 9 à partir de 19h d’un hommage «al Comandante Fidel Castro» par Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, et Hector Igarza, ambassadeur de la République de Cuba, suivi d’une conférence-débat sur le thème «Retour sur le 7e congrès du PCC: expérience du socialisme cubain», animé par Juan Valdès Figueroa du département international du Comité central du PCC.

Le séminaire sera précédé d’un déplacement de la délégation cubaine dans les Bouches-du-Rhône le 7 où elle échangera avec les «Fralib», les élus de Port-de-Bouc et participera à une initiative publique en soirée à Septèmes-les-Vallons avec des élus et jeunes du centre social en coopération avec Cuba.

Laurent Péréa
Responsable adjoint des relations internationales du PCF

Inscription à l’hommage à Fidel Castro et conférence-débat.
Mail: international@pcf.fr

article paru dans Communistes du 7 décembre 2016

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.