Accueil
 
 
 
 

Palestine : le député François ASENSI (PCF-FDG) a demandé la reconnaissance de l'Etat palestinien par la France

Questions au Gouvernement

Mardi 1er juillet 2014 à 15h

« Monsieur le ministre des Affaires étrangères,

Le conflit israélo-palestinien n’en finit plus d’être une tragédie. L’assassinat de 3 adolescents israéliens est un acte barbare que les députés du Front de gauche condamnent sans appel.

Parce que leur mort est injuste, elle ne doit en aucun cas conduire à d’autres injustices. Depuis le déclenchement la riposte israélienne, 10 civils sont tombés en Cisjordanie. Le numéro 2 de l’ONU redoute « une troisième intifada ».

Il faut dire Non à une nouvelle punition collective du peuple palestinien. Non aux représailles. Non à la loi du Talion qui est illégitime dans un Etat démocratique et civilisé.

***

Le fond du problème, c’est toujours la colonisation et les violations du droit international par Israël.

Le peuple palestinien n’en peut plus de l’hypocrisie des pays occidentaux. Avec le soutien des pays européens, Israël vient ainsi d'être élu à la Vice-Présidence de la commission de l’ONU en charge de la décolonisation. C’est un comble ! C’est une prime à la colonisation qui s’intensifie dans les territoires occupés. Comment la France a-t-elle pu donner son accord à une telle décision ?

***

La voie de la paix, c’est inévitablement la reconnaissance d’un État palestinien vivant en paix avec son voisin israélien, dans les frontières de 1967, avec pour capitale Jérusalem-Est.

C’est à la communauté internationale de prendre ses responsabilités. C’est à la France, qui a su défendre la liberté des peuples dans l’Histoire, d’accomplir enfin cet acte fort.

C’est la troisième fois en trois ans que je vous le demande. Monsieur le ministre, la France va-t-elle enfin reconnaitre l’Etat palestinien, comme s’y était engagé le candidat François Hollande ? »

 

François ASENSI

Député de Seine-Saint-Denis

Membre de la commission des Affaires étrangères

Vice-Président du groupe d’amitié France-Palestine

***************************************

PALESTINE: MP François ASENSI (PCF-FDG) has applied for recognition of a Palestinian state by France

Government Questions

Tuesday 1st July 2014 at 15h ASENSI Francis, MP Left Front

France will she finally recognize the Palestinian State? "Minister of Foreign Affairs, The Israeli-Palestinian conflict never ceases to be a tragedy. The murder of three Israeli teenagers is a barbaric act that members of the Left Front condemn without appeal. Because death is unfair, it must under no circumstances lead to other injustices. Since the outbreak of Israeli response, 10 civilians have fallen in the West Bank. No. 2 UN fears a "third intifada". We must say No to a new collective punishment of the Palestinian people. No retaliation. Not the law of retaliation is illegitimate in a democratic and civilized state.

***

The bottom is always colonization and violations of international law by Israel. The Palestinian people had enough of the hypocrisy of Western countries. With the support of European countries, Israel has just been elected Vice-President of the UN commission in charge of decolonization. This is a shame! This is a premium colonization intensified in the occupied territories. How France does have to agree to such a decision?

***

The path to peace is inevitable recognition of a Palestinian state living in peace with its neighbor Israel in the 1967 borders, with East Jerusalem as its capital. It is the international community to assume its responsibilities. This is France, who defended the freedom of peoples in history to accomplish this very last act. This is the third time in three years that I ask you. Mr. Minister, France will she finally recognize the Palestinian state, as had promised the candidate François Hollande? "François ASENSI Deputy of Seine-Saint-Denis Member of the Foreign Affairs Committee Vice-Chairman of the friendship group France-Palestine

Il y a actuellement 1 réactions

  • reconnaissance de l'Etat Palestinien

    Merci, Monsieur le Député.

    Israël se comporte comme un Etat impérialiste, colonialiste et d'apartheid, avec le plus profond mépris pour les règles de droits internationales et les résolutions de l'ONU. Dire cela ce n'est pas de l'antisémitisme: c'est oser dire une vérité objective. Les Européens ne doivent pas se retenir d'affirmer celle-ci, par crainte de se voir reprocher les crimes d'un passé dont ils ne veulent plus même s'il se reprofile comme une ligne noire sur l'horizon. Je me réjouis qu'un député de gauche fasse cette proposition ... Fut-ce pour rappeler à ses devoirs une social-démocratie frileuse et douillette.

    Par JEAN-PAUL MAWET, le 03 juillet 2014 à 09:17.