ECHO LOLLOLOL IRAK : PAS D'INTERVENTIONS ETRANGERES! LA SOLUTION PAR LE DIALOGUE NATIONAL | PCF.fr

Accueil
 
 
 
 

IRAK : PAS D'INTERVENTIONS ETRANGERES! LA SOLUTION PAR LE DIALOGUE NATIONAL

Les événements actuels en Irak provoquent émotion, inquiétude et incompréhension.

L'avancée rapide de groupes armés djihadistes à travers le pays, l'impuissance apparente de l'armée irakienne à y faire face, suscitent de nombreuses interrogations.

Cette situation ne date pas d'aujourd'hui. Depuis des années, les affrontements ne cessent de s'aggraver entre l'armée, la police et des groupes armés qui ont provoqué des milliers de victimes, dont de nombreux civils.

Ces dernières semaines, ces groupes se sont vus renforcés par l'arrivée de populations lassées d'être la cible du gouvernement Al Maliki, incapable d'ouvrir un véritable dialogue politique avec toute les composantes du peuple irakien pour parvenir à la réconciliation nationale et avancer vers la reconstruction du pays.

Cette situation est l'héritage d'une guerre menée en 2003 par les Etats-Unis et ses alliés, sans la France, « au nom de la démocratie », basée sur des mensonges pour chasser le dictateur Saddam Hussein.

Cette intervention militaire a favorisé la montée des antagonismes communautaires, en instaurant un système politique basé sur des critères ethniques et confessionnels. Depuis, les gouvernements successifs n'ont fait que poursuivre sur cette voie, en creusant un peu plus le fossé entre communautés.

Les différents groupes djihadistes ont prospéré sur ce terreau, tirant profit du désarroi et de la désespérance de populations jeunes pour les entraîner sur la voie sans espoir du terrorisme.

Aujourd'hui, il s'agit d'assurer l'intégrité territoriale du pays, afin d'éviter son éclatement, ce qui aurait des conséquences incalculables dans toute la région.

Il doit s'ouvrir un véritable dialogue politique dans l'urgence entre tous ces courants pour isoler les djihadistes. Le gouvernement doit tout mettre en œuvre pour y parvenir.

Il faut également stopper l'avancée des groupes armes dont le nombre limité face aux forces de sécurité irakiennes devrait permettre à celles-ci d'y parvenir.

Le Parti communiste français soutient tous les efforts qui vont dans ce sens et met en garde sur le fait qu'une intervention étrangère ne saurait être la solution et ne ferait qu'aggraver la situation et nourrirait les affrontements.

Le PCF exprime tout son soutien et sa solidarité aux forces démocratiques irakiennes, au Parti communiste irakien dans ces moments difficiles. Il appelle l'ONU à user de tout son pouvoir afin d'aider à trouver des solutions durables et à favoriser un dialogue national.

Le Parti Communiste Français,

Le vendredi 13 juin 2014

....................................

PCF: IRAQ NO FOREIGN INTERVENTION! SOLUTION BY THE NATIONAL DIALOGUE

Current events in Iraq cause emotion, concern and understanding.

Rapid armed jihadist groups across the country forward, the apparent impotence of the Iraqi army to face, raises many questions.

This situation is not new. For years, the clashes continue to worsen between the army, the police and armed groups that have caused thousands of people, including many civilians.

In recent weeks, these groups have been strengthened by the arrival of people tired of being the target of the Al Maliki government, unable to open a genuine political dialogue with all components of the Iraqi people to achieve national reconciliation and progress to the country's reconstruction.

This is the legacy of a war conducted in 2003 by the United States and its allies, without France, "in the name of democracy" based on lies to oust dictator Saddam Hussein.

This military intervention has fostered the rise of communal antagonism, establishing a political system based on ethnic and religious criteria. Since then, successive governments have only continue on this path, digging a little more the gap between communities.

Various jihadist groups have flourished on this soil, taking advantage of the confusion and despair of young people to train them on the road without hope of terrorism.

Today, it is ensuring the territorial integrity of the country, to prevent its collapse, which would have incalculable consequences throughout the region.

It should open a genuine political dialogue between all the emergency current to isolate the jihadists. The government must make every effort to do so.

It should also stop the advance of the armed groups face limited to Iraqi security forces, which should allow them to do so.

The French Communist Party supports all efforts in this direction and warns about the fact that foreign intervention can not be the solution and would only aggravate the situation and would feed the fighting.

FCP expresses its support and solidarity to the Iraqi democratic forces, the Iraqi Communist Party in these difficult times. It calls on the UN to use all his power to help find sustainable solutions and to promote a national dialogue.

The French Communist Party,

On Friday, June 13, 2014

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.