Accueil
 
 
 
 

Palestine : Une belle soirée de solidarité

Texte paru dans le supplément communistes (l'humanité)

La Coupole était pleine. La salle du comité national du PCF recevait jeudi 28 novembre, une soirée exceptionnelle de solidarité avec la Palestine en présence de Leïla Shahid, ambassadrice de Palestine auprès de l'Union européenne, Bassam Salhi, secrétaire général du Parti du peuple palestinien (PPP), député de l'Assemblée législative palestinienne et représentant de la Palestine au Conseil de l'Europe,  Francis Wurtz, député honoraire du Parlement européen et Patrick Le Hyaric, directeur de l'Humanité et député européen.

Dans son propos liminaire, Lydia Samarbakhsh, responsable aux Relations internationales du PCF, replaçait l'initiative dans son contexte actuel : un anniversaire d'abord, celui de l'élection en 2012 de la Palestine au rang d'État observateur non-membre de l'Onu. Une situation de blocage, ensuite, du fait de l'intransigeance d'un gouvernement israélien de droite extrême semblant préférer la politique du pire à l'avènement de la paix, de la justice et du droit. Un blocage politique alors que la colonisation de la Palestine se poursuit.

Bassam Salhi, en visite officielle en France à l'invitation de Pierre Laurent, a appelé à se mobiliser pour la reconnaissance de l'État palestinien et la souveraineté de son peuple, pour l'arrêt immédiat de la colonisation israélienne et la campagne internationale de boycott, désinvestissement et sanctions des produits issus des colonies. Patrick Le Hyaric s'est saisi de l'occasion pour dénoncer le jugement inique, intervenu deux jours plus tôt, à l'encontre de militants de la cause palestinienne en application des circulaires Alliot-Marie et Mercier qui permettent de poursuivre « pour racisme et antisémitisme » tout citoyen français engagé contre la colonisation israélienne de la Palestine. Revenant sur l'exigence de l'application des lignes directrices de l'Union européenne, le député européen a enjoint François Hollande à sortir des ambiguïtés et de ses insuffisances actuelles. Cela peut commencer par l'abrogation  de ces circulaires infamantes, et l'application en France, comme dans plusieurs pays d'Europe, de l'étiquetage des marchandises provenant des colonies. Francis Wurtz a prolongé cet appel en  annonçant le lancement en Afrique du Sud, sous la conduite d'Ahmed Kathrada, vétéran de la lutte anti-apartheid, de la campagne pour la libération de Marwan Barghouti et des 5 000 prisonniers politiques palestiniens. Cette décision, un engagement pris aux accords d'Oslo (1993), ouvrirait réellement la voie à une résolution politique négociée qui demeure la seule issue possible, et souhaitable.

Visiblement émue, Leïla Shahid a tenu à remercier les deux cents participants à cette soirée. Pendant une heure, l'ambassadrice palestinienne s'est adressé à un auditoire attentif rappelant les causes historiques de l'injustice faite aux Palestiniens et les responsabilités de l'Europe, des Etats-Unis de tous ceux qui plient devant la politique liberticide et mortifère du gouvernement israélien aujourd'hui, plus que jamais, aux ordres des colons puisqu'ils y siègent. Leïla Shahid a annoncé la décision prise deux jours plus tôt par l'Assemblée générale de l'Onu : 2014 est déclarée « Année internationale de solidarité avec la Palestine ». Le PCF répond présent à cet appel : « Les Palestiniens - et les Israéliens, beaucoup plus nombreux qu'on ne le dit, qui se battent pour la paix -  toutes celles et tous ceux qui en Palestine et en Israël résistent pour que triomphent le droit et la justice, toutes et tous peuvent compter sur notre solidarité active. »

 

Collectif PCF-Palestine

Il y a actuellement 1 réactions