Accueil
 
 
 
 

le PCF en action pour la Paix

par Laurent Pagnier

À l’évidence, toutes les actions en faveur de la paix et du désarmement vont prendre une nouvelle dimension durant les quatre prochaines années. En effet, le centenaire de la Première Guerre mondiale doit peser sur nos actions. Plus que jamais, le devoir de mémoire doit être présent, ne serait-ce que pour rappeler que la principale victime de cette horreur fût la classe ouvrière dans son ensemble. Des paral- lèles sont évidents avec les problématiques géostratégiques d’aujourd’hui, avec les horreurs également.

Le prix Nobel de la paix décerné cette année à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimi- ques (OIAC) est riche de sens à un moment où l’uti- lisation des ces armes a été mises sur le devant de la scène en Syrie, armes qui précisément furent utilisées pour la première fois en 1915...

Le PCF est par ailleurs engagé dans des actions importantes, alliant à la fois mémoire et initiatives, à venir et notamment en travaillant à la réussite du l’évènement pour la Paix à Sarajevo du 6 au 9 juin 2014. Et avec le journal l’Humanité, la célébration de Jean Jaurès fera partie des moments clé de cette année de célébrations.

Autre anniversaire, autre combat : l’approche de la commémoration des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki. Nous participons au collectif ICAN- France (International Campaign to Abolish Nuclear Weapons). Ce collectif, créé en juin 2009, prend la suite de la campagne française pour le désarmement nucléaire et anime la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires. Une conférence sur l’impact humanitaire des armes nucléaires, suite à

celle d’Oslo en mars dernier, se tiendra à Mexico en février 2014. Le collectif ICAN-France est partie pre- nante de cette importante initiative internationale. ICAN-France a également demandé à être reçu par François Hollande pour évoquer la question de la place de la France dans le processus de désarme- ment nucléaire global.

Il est par ailleurs à noter, et à se féliciter de, l’initia- tive organisée par nos camarades du Parti communiste israélien en faveur de la paix et dans un con- texte particulièrement lourds de menaces au Proche-Orient : les 5 et 6 décembre se tiendra à Haïfa une conférence sur le thème : Moyen Orient, pour une zone libérée des armes de destruction massives et des armes nucléaires. Une question primordiale par rap- port aux enjeux de la course à l’armement atomique dans cette région et les menaces portées sur l’Iran par rapport à sa politique de nucléaire militaire (voir article ci-dessus). Cette conférence s’appuie notam- ment sur le démantèlement de l’arsenal d’armes chi- miques en Syrie, mais aussi sur l’engagement du pré- sident iranien Rohani à coopérer avec la commu- nauté internationale pour promouvoir une zone exempte d’armes nucléaires au Proche-Orient. Il existe un large soutien international, y compris parmi les peuples du Moyen-Orient et les forces progres- sistes en Israël, pour la mise en œuvre immédiate de la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU de mai 2010 pour créer une zone exempte d’armes nucléaires au Moyen-Orient. Le Parti communiste français appuie cette initiative et y sera représenté.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.