Accueil
 
 
 
 

Koweït /Bahreïn : Emmanuel Macron, grand armateur du Moyen-Orient (PCF)

Le président de la République, Emmanuel Macron, vient ce 30 avril de recevoir successivement les plus hauts dignitaires des théocraties du Koweït et de Bahreïn.

Le Koweït, autrefois connu pour son relatif libéralisme, s'est mué en un régime qui ne cache plus son ardeur à museler la liberté d'expression et à emprisonner ses opposants. Pays déjà peu ouvert, Bahreïn s'est engagé dans une fuite en avant répressive terrible depuis le soulèvement populaire de 2011. Les démocrates, les défenseurs des droits humains sont harcelés, arrêtés, privés de leur nationalité et subissent de graves sévices, notamment des tortures sexuelles. L'opposition a totalement été démantelée à Manama.

Koweït et Bahreïn participent, sous la conduite de l'Arabie saoudite, à la guerre criminelle qui se déroule au Yémen.

Durant des années, ils ont soutenu les formations djihadistes semant la terreur dans tout le Moyen-Orient. En aucun cas, ils ne peuvent être des interlocuteurs crédibles pour extirper les racines du terrorisme ou favoriser une issue pacifique aux conflits qui ensanglantent la région.

Les communiqués officiels de ces rencontres demeurent muets sur les violations des droits humains mais se félicitent des nouveaux contrats signés et notamment en matière d'armements. Le cynisme ne connaît plus de limites lorsqu'on arme des pays qui commettent des crimes de guerre.

Le Parti communiste français (PCF) dénonce la connivence du président français et de son gouvernement avec des Etats qui piétinent les droits humains, et exige la cessation immédiate de ces ventes d'armes qui n'apporteront aucune paix, aucune sécurité au Moyen-Orient.

Le PCF apporte son plein soutien aux peuples et forces démocratiques et de transformation sociale, aux militant-e-s des droits humains du Koweït et de Bahreïn qui se battent avec courage pour faire prévaloir la paix, la justice sociale, la démocratie et la liberté.

Parti communiste français,
Paris, le 1er mai 2019

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.