Accueil
 
 
 
 

Non à la censure du Parti communiste d’Ukraine, oui au pluralisme en Ukraine ! (PCF)

La Commission électorale centrale d’Ukraine a décidé de ne pas enregistrer la candidature de Petro Simonenko comme candidat du Parti communiste d’Ukraine pour l'élection présidentielle des 31 mars et 22 avril prochains.

Le PCF condamne fermement cette décision et exprime toute sa solidarité au Parti communiste d’Ukraine, à ses militants et à son secrétaire général Petro Simonenko.

Cette décision est parfaitement anti-constitutionnelle et se situe dans le prolongement de la loi sur la «décommunisation» du pays adoptée par la clique oligarchique qui dirige aujourd’hui le pays, avec le soutien des forces d’extrême-droite. Cette loi a d’ailleurs été critiquée par la Commission de Venise (Commission européenne pour la démocratie par le droit, rattachée au Conseil de l'Europe) et est aujourd’hui en cours d’examen par la cour constitutionnelle d’Ukraine.

Le PCF soutient les actions prises par le Parti communiste d’Ukraine pour s’adresser à la Cour européenne des droits de l’homme.

Le PCF exprime auprès des autorités françaises sa plus vive inquiétude sur la transparence et le respect du pluralisme démocratique en Ukraine alors que les seules candidatures acceptées sont celles de libéraux ou de nationalistes.

La diplomatie française doit intervenir pour le respect du pluralisme en Ukraine, alors que l’Accord d’association UE-Ukraine prétend proclamer «le respect des principes démocratiques, des droits de l'homme et des libertés fondamentales».

Parti communiste français
Paris, le 6 février 2019

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.