Accueil
 
 
 
 

Yémen : l'indignité d'Emmanuel Macron

En dépit de l'émotion internationale que suscite le conflit yéménite, de la plus terrible crise humanitaire du monde, de l'absence d'issue militaire et des pressions pour faire cesser les bombardements, la coalition conduite par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis intensifie la guerre en multipliant les raids aériens contre Sanaa, la capitale du Yémen, et en préparant une nouvelle offensive contre le port d'Hodeida. Rien n'arrête le prince héritier Mohammed Ben Salman qui bénéficie du soutien de Donald Trump alors que Riyad est empêtré dans la sanglante affaire Khashoggi. Ce conflit a déjà fait 50 000 morts sans compter les victimes d'épidémies, de l'effondrement de l’État et de l'économie. Alors que les preuves d'utilisation d'armes vendues par les puissances occidentales, notamment la France, s'accumulent, le président de la République, Emmanuel Macron, vient de déclarer que l'arrêt des ventes d'armes serait de la "pure démagogie" s'alignant sur les prises de position de Donald Trump. Ces propos cyniques sont indignes sur le plan moral mais bafouent les engagements internationaux de la France et plus particulièrement le "Traité sur le Commerce des Armes" de l'ONU.

Le Parti communiste français (PCF) appelle la communauté internationale, et plus particulièrement la France, à agir pour la cessation immédiate des combats, des bombardements et à l'arrêt immédiat de ventes d'armes aux belligérants. Il invite à se joindre au rassemblement des Invalides, jeudi 8 novembre 2018, à 18h à l'appel du "Collectif Solidarité Yémen" alors que les parlementaires débattront de ces thèmes.

Parti communiste français,
le 5 novembre 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.