Accueil
 
 
 
 

Attentat à Gazantiep (Turquie): «Le soutien inconditionnel de la France et de l’UE à Ankara n’a fait qu’accélérer l’engrenage de violences en Turquie»

L’organisation Etat islamique a commis un nouveau carnage en Turquie lors d’un mariage kurde à Gaziantep, provoquant la mort violente d’au moins 50 personnes à cette heure et près de 100 blessés, parmi lesquels de nombreuses femmes et enfants. L’EI poursuit une série de massacres qui visent particulièrement les populations kurdes, les partis, syndicats et organisations progressistes et démocratiques, avec la complicité du pouvoir d’Erdogan. C’est à l’hôpital de Gazantiep notamment, que le gouvernement turc avait organisé l’accueil des combattants blessés de Daesh dans les combats en Syrie.

Au moment où les Forces démocratiques syriennes qui comprennent les unités combattantes kurdes syriennes libèrent Manbij infligeant une nouvelle défaite stratégique, après la reprise de Kobané, à l’EI, celui-ci multiplie les attentats. Un mariage kurde à Gaziantep représentait sans doute un symbole pour cette organisation qui est désormais en très grande difficulté militaire, et politique, grâce aux combats des FDS.

Le président français dénonçant l’attaque de Gaziantep a déclaré: «La France se tient aux côtés de tous ceux qui luttent contre le fléau du terrorisme». Le Parti communiste français continue de lui demander instamment de sortir des ambiguïtés entretenues depuis trop longtemps et de manifester la solidarité de la France avec les forces démocratiques de Turquie qui affrontent simultanément un état de guerre et de coup d’Etat «institutionnel» mené par Recep Tayyip Erdogan, et les attentats terroristes de l’organisation Etat islamique que le même Erdogan n’a pas hésité à soutenir matériellement pour faciliter ses attaques meurtrières contre les Kurdes de Syrie et les populations kurdes et turques de l’Anatolie du sud-est.

Le soutien inconditionnel de la France et de l’Union européenne à Ankara n’a fait qu’accélérer l’engrenage de violences dans lequel la Turquie est plongée depuis deux ans sous la férule d’un président islamo-conservateur aux ambitions dictatoriales.

Le PCF présente ses condoléances aux familles des mariés, aux familles des victimes et blessés, aux nombreux militants du HDP qui ont perdu des proches dans l’attaque de Gaziantep, et les assure de leur solidarité active.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.