Accueil
 
 
 
 

Troisième journée internationale anti Chevron

NON A L’IMPUNITE DE CHEVRON-TEXACO DANS L’AMAZONIE EQUATORIENNE. NON A L’ECOCIDE

Appel à la manifestation du 21 mai 2016

- Entre 1964 et 1992 la compagnie Texaco (aujourd'hui Chevron) à versé, volontairement et en étant pleinement consciente, 19 milliards de galons de déchets toxiques aux rivières et le sol de l'Amazonie équatorienne.

- Le désastre écologique provoqué est cinq fois supérieur au déversement de pétrole de British Petroleum au Golfe du Mexique, et 30 fois supérieur au déversement d'Exxon Valdez en Alaska, avec la différence que c'était des accidents, tandis que l'action de Texaco/Chevron a été délibérée.

- En 1993 les communautés indigènes et les habitants de la zone ont présenté une demande contre Texaco dans des tribunaux de New York. La pétrolière a dit que la juridiction devait passer à l'Équateur. Les tribunaux new-yorkais ont exigé à Texaco l'engagement de se soumettre à la justice équatorienne. En 2001 Texaco fusionne avec Chevron.

- En 2003 les mêmes communautés affectées initient un deuxième procès contre la pétrolière aux tribunaux équatoriennes. Elles obtiennent gain de cause après 10 années de procédure. Chevron a été condamné à payer 9.500 millions de dollars pour réparation. À partir de ce moment Chevron initie une millionnaire campagne contre l'Équateur pour cacher au monde le plus grand désastre pétrolier de l'histoire.

- Par des moyens d’arbitrage dans des cours internationales, Chevron cherche à nuire l'État équatorien. Malgré le fait que cela ne fait pas partie de la demande initiale, la multinationale utilise, sans aucune base légale, un traité bilatéral d'investissements signé 6 ans après sa sortie du pays. L’objectif est de transférer ses dettes environnementales à l'état équatorien et ruiner économiquement au pays.

- Le cas de la contamination à l'Équateur a été décrit comme la "Tchernobyl de la forêt" et les dommages provoqués par Texaco/Chevron à l'Équateur constituent un "ecocide" qui reste sans réparation.

Nous vous invitons à signer la pétition que nous joignons à ce courrier.

Nous vous invitons à la mobilisation contre Chevron-Texaco partout la France et à Paris vous donnons rendez-vous à la Place des droits de l’homme, le samedi 21 mai 2016 à 14 heures.

Collectif français de solidarité et de soutien aux victimes de CHEVRON-TEXACO en Amazonie Equatorienne

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.