Accueil
 
 
 
 

Salvador : L’armée et la police au secours du pouvoir autoritaire

Le Salvador traverse une crise politique à cause de son président, Nayib Bukele, qui a fait irruption à l’Assemblée législative avec des forces policières et des militaires pour faire voter de force un prêt de 109 millions de dollars pour la phase III de son Plan de contrôle territorial. C’est le retour, 28 ans après la fin de la dictature, de pratiques autoritaires violentes qui mettent en danger la stabilité du pays, la démocratie et l'Etat de droit au Salvador.

Le PCF dénonce ce coup de force et appelle la communauté internationale et l’ONU, à soutenir les démocrates du Salvador afin que le pays retrouve au plus tôt le chemin du dialogue, de la démocratie, de la paix et du développement humain.

Le PCF exprime au peuple salvadorien et au FMLN sa solidarité.

Parti communiste français,
Paris, le 11 février 2020

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.