Accueil
 
 
 
 

Une première victoire pour le peuple irakien

Des manifestations de joie ont étreint les manifestants de la place Tahrir à Bagdad et ceux des grandes villes du sud de l'Irak après l'annonce de la démission du premier ministre irakien Adel Abdel Mahdi. Depuis qu'il dirige le pays, il s'est inscrit dans le sillage de ses prédécesseurs en poursuivant une politique de prédation des richesses alors que ce pays riche manque de tout. Il est resté sourd au mouvement populaire qui agite l'Irak depuis le 1er octobre. Il a organisé la pire répression depuis S. Hussein puisque l'on compte près de 470 morts et plus de 15 000 blessés. Ces tueries se sont faites avec l'accord des partis qui se partagent le pouvoir et dans lesquelles l'Iran et ses milices locales ont joué un rôle déterminant. Après des décennies de dictature, de chaos et de meurtrissures résultants des guerres américaines, le peuple irakien s'est soulevé pour rejeter une classe politique incompétente et corrompue, le confessionnalisme mais aussi les ingérences étrangères.

Le Parti communiste français (PCF) exprime sa solidarité totale avec la lutte du peuple irakien. Cette première victoire, dans laquelle le Parti communiste irakien a joué pleinement son rôle, n'est qu'une première étape dans un processus de transition pour imposer la justice, la liberté, la démocratie et la paix. La France et l'Union européenne seraient bien inspirées d'appuyer le mouvement populaire irakien.

Parti communiste français,
Paris, le 29 novembre 2019

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.