Accueil
 
 
 
 

Algérie: La répression ne fera pas plier la révolution algérienne

La répression brutale, aveugle et organisée par le pouvoir algérien s'abat sur les détenus du Hirak.

42 d'entre-eux comparaissaient le 11 novembre devant les tribunaux aux ordres, accusés pêle-mêle de brandir des drapeaux amazighs, de tenir des propos hostiles au pouvoir sur les réseaux sociaux, de diffuser des badges... 21 militant-e-s ont été condamné-e-s à 1 an de prison et le jugement des 21 autres mis en délibéré.

Cette parodie de justice ne vise qu'à intimider toutes celles et ceux qui réclament l'indépendance, la justice, la démocratie et la liberté en Algérie. Si le chef de l'Etat-major Gaïd Salah détient ses otages, il ne fera pas pour autant plier le peuple algérien.

Le Parti communiste français (PCF) condamne cette répression, exige la libération des détenus politiques et exprime sa solidarité totale avec eux, leurs familles et le mouvement révolutionnaire algérien.

Parti communiste français,
Paris, le 13 novembre 2019

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.