Accueil
 
 
 
 

Sérieuse suspicion d'utilisation d'armes chimiques par la Turquie au Rojava

Plusieurs témoignages attestent de l'utilisation d'armes chimiques par la Turquie dans l'offensive militaire criminelle qu'elle conduit au Rojava. L'ONU vient de lancer une mission d'enquête sur ces allégations alors qu'un enfant kurde a été transféré en France pour de graves brûlures.

La Turquie viole le droit international et se livre depuis le 9 octobre à un véritable nettoyage ethnique des populations kurdes du Rojava ainsi qu'à la destruction d'un territoire où s'inventait une société démocratique, écologique et féministe, basée sur une très haute vision des droits humains, tant individuels que collectifs.

Alors que les ONG et missions humanitaires ont été contraintes de quitter le Kurdistan syrien face à la violence de l'offensive turque, de nombreux cas de brûlures vraisemblablement liées à l'utilisation de phosphore blanc, notamment sur des civils et enfants, ont été rapportés par ldes médecins.

Le Parti communiste français (PCF) en appelle solennellement aux autorités françaises et européennes pour exiger des explications auprès d'Ankara dans les plus brefs délais.

Parti communiste français,
Paris, le 7 novembre 2019

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.