Accueil
 
 
 
 

Le Maroc expulse pour masquer ses crimes (PCF)

Claude Mangin-Asfari vient une nouvelle fois d'être expulsée du Maroc. Son mari Naama Asfari est emprisonné et condamné à une lourde peine, avec plusieurs de ses compagnons, pour avoir participé à la révolte des Sahraouis du camp de Gdeim Izik en territoire occupé par le Maroc.

L'acharnement du pouvoir marocain est tel que le comité contre la torture des Nations unies s'est saisi de ce dossier. Pour masquer ses crimes contre les Sahraouis, Claude Mangin-Asfari ne peut visiter son mari, en violation de toutes les règles internationales. En mai 2018, elle avait fait 30 jours de grève de la faim.

Le Parti communiste français (PCF) exprime toute sa solidarité avec le combat mené par  Claude Mangin-Asfari et dénonce cette expulsion. Il appelle les autorités françaises, dont les liens avec le pouvoir marocain sont étroits, à faire respecter l'application du droit de visite.
Paris porte une lourde responsabilité dans ce contentieux en faisant obstacle à tout règlement politique de la question du Sahara occidental, en cautionnant l'occupation coloniale marocaine et en s'opposant au référendum d'autodétermination conformément aux résolutions de l'ONU.

Parti communiste français,
Paris, 9 juillet 2019

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.