Accueil
 
 
 
 

Message de solidarité du PCF au rassemblement devant l'Ambassade du Maroc pour les libertés démocratiques au Maroc (28 février 2019 - 18h30)

Le 15 février, une conférence-débat organisée par l'Association de Défense des Droits de l'Homme au Maroc (ASDHOM) sur le thème de la liberté de la presse a été violemment interrompue.

Une violente agression d'un commando d'une quinzaine d'individus, aux ordres du pouvoir marocain, a fait irruption dans la salle interpellant, menacant les participants et les organisateurs. Cela s'est poursuivi par des insultes, des agressions physiques et de dégradation de biens.

Ces méthodes ne sont pas nouvelles. Elles s'inscrivent dans la traditions barbouzardes du régime de Rabat qui vise à faire taire les démocrates qui dénoncent les intimidations, l'exil forcé, les arrestations et les condamnations de journalistes. N'oublions pas que dans le classement mondial de la liberté de la presse, le Maroc se situe à la 135ème place sur 180 !

Cette attaque préméditée ne doit pas demeurer sans suite judiciaire. L'ambassadeur du Maroc, dont la responsabilité est directement engagée, doit être convoqué par les autorités françaises pour entrave à la liberté de réunion et d'expression.

Le Parti communiste français (PCF) exprime sa solidarité avec l'ASDHOM et avec tous les journalistes libres du Maroc qui, avec un immense courage, dévoilent la corruption, l'affairisme, les turpitudes du pouvoir, les atteintes aux droits humains, la répression du Rif ou l'occupation du Sahara occidental.

Parti communiste français
Paris, le 28 février 2019

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.