Accueil
 
 
 
 

Chypre : La Turquie viole la légalité internationale (PCF)

La Turquie de Recep Tayyip Erdogan s'est livrée le 28 janvier à de nouvelles violations du droit international à Chypre. Elle accroît les provocations en multipliant les opérations de prospection gazière dans la zone économique exclusive chypriote afin de s'approprier par la force ces ressources.

Après les deux opérations militaires en Syrie et l'implantation de bases en Irak, Ankara se croit omnipotent, s'imagine avoir les mains libres pour s'imposer comme une puissance régionale agressive.

Ces actions illégales n'ont pas suscité de réelles réactions de la communauté internationale qui négocie pourtant actuellement le renouvellement de la force de maintien de la paix. L'Union européenne, tétanisée par l'arrogance de R.T. Erdogan sur le dossier des migrants, reste silencieuse sur l'occupation du nord de l'île et n'émet pas la moindre protestation devant cette nouvelle violation de la légalité internationale.

La France doit saisir le Conseil de sécurité pour faire comprendre à la Turquie que tout n'est pas permis et qu'elle s'expose à des sanctions politiques et diplomatiques.

Le Parti communiste français (PCF) considère que la politique de la Turquie menace gravement la paix dans cette région déjà meurtrie.
Le PCF exprime sa solidarité avec le peuple chypriote pour le respect de sa souveraineté et appuie ses efforts pour trouver les voies d'une paix juste et durable.

Part communiste français,
Paris, le 5 février2019

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.