Accueil
 
 
 
 

Le Parlement européen viole le droit international au Sahara occidental (PCF)

En violation d'une décision de la Cour européenne de justice de 2016, le Parlement européen vient de voter l'extension de l'accord de tarifs douaniers préférentiels aux territoires du Sahara Occidental sous occupation marocaine.

Cette modification de l'accord entre l'UE et le Maroc ne peut s'appliquer car le Sahara occidental est en droit séparé et distinct du Maroc. Pour contourner cette obligation la Commission européenne a ignoré l'opposition du Front Polisario, seul représentant du peuple sahraoui, et le rejet des associations de la sociétés civiles.
Il s'agit d'un coup de force contre la Charte des Nations unies, le droit international et notamment le droit à l'autodétermination des peuples.

Ces modifications au protocole entérinent l'occupation marocaine et encouragent le pillage des ressources agricoles et de pêche des Sahraouis. Elles mettent en danger les négociations engagées depuis décembre 2018 sous l'égide de l'ONU confortant l'intransigeance de Rabat.

Le Parti communiste français condamne cette décision. Il faut que la Cour européenne de justice émette un nouvel avis. Le PCF exprime sa solidarité avec le peuple sahraoui et le Front Polisario dans leur lutte pour le droit à l'autodétermination et continuera à soutenir leurs exigences de combat justice, de liberté et de paix.

Parti communiste français,
Paris, le 18 janvier 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.