Accueil
 
 
 
 

Emmanuel Macron entraîne la France dans une logique de confrontation

La visite d’État que vient d’effectuer Emmanuel Macron aux États-Unis marque une nouvelle étape dans l’alignement atlantiste de la France.

Au-delà de la mise en scène indécente et humiliante pour notre pays, les décisions qui s’esquissent constituent une escalade guerrière lourde de dangers. Les frappes illégales et inefficaces en Syrie avaient donné le ton. Alors que les États-Unis ont contribué à militariser et à internationaliser les affrontements qui assomment le Moyen-Orient, nourrissant le djihadisme et le nationalisme, ces démonstrations de puissance témoignent du fait que l’Occident ne se résout pas à ne plus être le gendarme du monde et à envisager une paix les excluant. Cette diplomatie de la punition contre le régime de Bachar al-Assad, dont nous ne cesserons pas de condamner les exactions intolérables contre son peuple, ils veulent désormais l’appliquer à l’Iran en remettant en cause l’accord sur le nucléaire. Au-delà du cynisme du régime de Téhéran, l’Iran est un acteur international qui a besoin de stabilité. Cet accord est un acquis précieux que les faucons de Washington, de Jérusalem et de Riyad veulent détruire en faisant monter des enchères inacceptables. Emmanuel Macron se soumet à Donald Trump et entraîne la France dans une logique de confrontation. Sur les dossiers du climat et du commerce international, Donald Trump persévère sans faire la moindre concession. Il délivre même un satisfecit à Emmanuel Macron sur sa politique migratoire tonnant comme un éloge infamant.

La France et l’Union européenne ont tout à perdre dans cette fuite en avant alors que les menaces de guerre se font chaque jour plus pressantes. Elles doivent prendre leur distance avec les États-Unis et l’OTAN. Le Parti communiste français appelle les citoyens à la mobilisation afin de poser les bases d’une conférence de paix garantissant la sécurité collective dans la région.

Parti communiste français
27 avril 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.