Accueil
 
 
 
 

Palestine/Salah Hamouri : 4 mois de détention en plus, un camouflet pour la France !

Le ministre de la Défense israélien, Avidgor Liberman, a signé hier (26 février 2018) l'ordre de maintenir, toujours arbitrairement, Salah Hamouri en détention administrative pendant quatre mois renouvelables. C'est une décision violente inacceptable.

Salah Hamouri est enfermé dans les geôles israéliennes depuis déjà six mois. Sa détention administrative devait prendre fin ce 28 février.
Sans raison, sans procès, le gouvernement israélien s'acharne contre Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, militant de la paix, défenseur des prisonniers politiques palestiniens au sein de l'association Addameer.

Malheureusement cette décision inadmissible n'est pas étonnante de la part du gouvernement israélien qui s'affranchit comme à son habitude du droit international.

Elle montre également que malgré quelques prises de position de principe, le gouvernement français n'a pas pesé de tout son poids, ni utilisé tous les moyens à sa disposition pour exiger la libération immédiate et sans condition de notre concitoyen.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF a adressé une lettre au président de la République, Emmanuel Macron, en ce sens. Les autorités françaises ne peuvent pas accepter que Netanyahou et son gouvernement bafouent les droits élémentaires d'un Français et méprisent notre diplomatie. Elles doivent avoir le courage de dénoncer haut et fort cette injustice en exigeant sa libération immédiat sans condition.

Le Parti communiste français est solidaire de Salah et de sa famille, déterminé à mener le combat jusqu'au bout, comme nous l'avons fait dans le passé. Pas un jour de plus de prison pour Salah, exigeons sa libération sans condition !

Parti communiste français
27 février 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.