Accueil
 
 
 
 

Marseille : Point de départ pour un Forum européen progressiste

Le débat est grand ouvert sur l'avenir de l'Union européenne depuis la crise financière de 2008, son utilisation par le capital et les tenants du libéralisme pour accélérer violemment leur projet destructeur, et surtout depuis que le désaveu massif de ce projet s'est traduit en une crise politique très profonde.

D'ailleurs c'est partant de ce rejet qu'Emmanuel Macron et ses homologues néolibéraux apportent leurs solutions, pervertissant scandaleusement l'idée d'une « refondation » pour nous servir les recettes comme la nouvelle loi travail ou le renforcement de la gouvernance de la zone euro, mais aussi pour lancer une offensive sur le terrain militaire à travers la « défense européenne ». C'est le retour du mythe du « plus d'Europe », qui évidemment s'oppose frontalement au « moins d'Europe » des forces nationalistes, xénophobes et d’extrême droite, qui elles aussi progressent.

Les « pro » contre les « anti », les mondialistes contre les patriotes... Nous ne pouvons plus laisser le débat à ce niveau. Le PCF a fait le choix politique de défendre l'idée d'une refondation européenne, c'est-à-dire une transformation des fondements de la coopération européenne à partir des intérêts des peuples et non de la finance. Pour atteindre cet objectif, nous avons défini, avec le PGE, une orientation stratégique : faire émerger une voie progressiste à l'échelle européenne, à travers un projet alternatif et un front des forces de progrès qui évoluent aujourd'hui de manière trop cloisonnée. Cet objectif requiert la construction d'un nouvel outil, d'un nouvel espace politique permettant le dialogue entre des forces communistes, socialistes de gauche, écologistes, les mouvements politiques émergents en lien avec les organisations syndicales et mouvements sociaux : un forum pluraliste et permanent entre des forces souveraines et indépendantes, y compris avec des rapports à l'UE différents et des stratégies électorales qui ne s'entendront pas forcément aux européennes de 2019, mais cherchant à converger sur le fond et à organiser leur solidarité pour changer le rapport des forces européen sur du long terme. En bref, nous voulons un espace à l'image, avec les caractéristiques européennes, du Foro Do Sao Paulo en Amérique latine.

Les 10 et 11 novembre, au Dock des Suds à Marseille, se tiendra la première rencontre de ce forum. Un appel « L'Europe doit changer » est en ligne, signé par plus de 130 personnalités : https://marseilleseuropeanforum.eu/. PGE, GUE-NGL, Progressive caucus, PTB, Sinn Fein, Podemos, partis et personnalités écologistes de gauche ont déjà répondu présents et l'arc de forces a pour ambition de s'élargir d'année en année. Pendant ces deux jours, les délégations des organisations débattront des objectifs et de la forme que prendra leur coopération. Elles commenceront à travailler 3 thèmes : la paix, le travail et les droits sociaux, un nouveau modèle de développement soutenable. En plus du forum « officiel », deux initiatives populaires autour de la solidarité avec les migrants, ouvertes à tous, sont en cours de préparation. Un Happening le vendredi soir sur le Vieux Port et un concert le samedi soir, dont la moitié des recettes sera versée à SOS Méditerranée, association européenne de sauvetage en mer (http://www.sosmediterranee.fr/).

Tout ceci se fait en étroite collaboration avec la fédération des Bouches-du-Rhône et le journal La Marseillaise que nous pouvons déjà remercier pour leur engagement au service de la réussite de l’événement.

Anne Sabourin
Secteur Europe du PCF
article paru dans Communistes du 18 octobre 2017

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.